olive

Les olives : fruits ou légumes ?

Il s’avère que les olives sont en fait des fruits et non des légumes.

Cette anecdote ne manquera pas d’impressionner tous vos amis lors de l’apéro.

Les olives sont en réalité des fruits

Que vous les mangiez principalement avec des martinis ou que vous les disposiez sur votre pizza, les olives rendent à peu près tout meilleur. Mais si vous pouvez considérer cette tapenade comme un régal salé, ces délices méditerranéens savoureux ont une autre face cachée : ce sont techniquement des fruits. Pour s’en convaincre, il suffit de porter à sa bouche (avec précaution) une olive non dénoyautée.

Les noyaux à l’intérieur sont les graines de l’arbre Olea europaea. Dans les livres de botanique, cela signifie qu’elles sont techniquement classées parmi les fruits, plus précisément parmi les drupes, c’est-à-dire les fruits à noyau. Cette catégorie comprend également des produits plus sucrés comme les mangues, les dattes, les abricots, les cerises, les nectarines, les pêches et les prunes, mais la botanique ne se base pas sur le goût pour faire des distinctions.

Tout se résume à l’organe reproducteur de la plante, ou dans ce cas, de l’arbre. Selon l’Encyclopedia Britannica, un fruit est « l’ovaire charnu ou sec et mûr d’une plante à fleurs, renfermant la graine ou la semence ». Plantez un noyau d’olive dans le sol et qu’obtiendrez-vous ? Un arbre à croissance lente mais étonnamment résistant.

Pour mémoire, toute autre partie comestible de la plante – comme les racines (carottes) ou les feuilles (laitue), compte comme de véritables légumes, mais d’autres « légumes » remplis de graines comme les concombres, les tomates, les citrouilles, les avocats et même les poivrons appartiennent également à la famille des fruits.

Autres faits amusants sur les olives

Si vous aimez ces faits amusants, écoutez ceci : Les olives vertes et noires poussent sur le même arbre. La profondeur de la couleur reflète la maturité du fruit au moment de la récolte, le vert et le jaune se situant au début du cycle de maturation et le violet et le noir à la fin.

Vous ne voudriez cependant pas manger une olive fraîchement sortie de l’oliveraie. En l’absence de séchage et de fermentation, un composé phénolique amer, l’oleuropéine, rend ces petits fruits peu appétissants. Quel que soit le nom qu’on leur donne, il est bon de continuer à grignoter des Kalamatas et à arroser d’huile d’olive.

« Les olives regorgent d’acides gras monoinsaturés, un type de graisse lié à la réduction du LDL (le « mauvais » cholestérol) tout en maintenant le HDL (le « bon » cholestérol) », explique Jaclyn London, MS, RD, CDN, directrice de la nutrition au Good Housekeeping Institute. « De plus, des preuves à long terme suggèrent que les personnes qui consomment quotidiennement de l’huile d’olive extra-vierge ont un risque plus faible de crise cardiaque, d’hypertension artérielle et de mortalité cardiovasculaire que celles qui ne le font pas. »

Santé (avec des martinis !) à cela.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.